comment faire pour payer moins d’impôts sur le revenu – conseils

categories Categorie: Non classé

 

Il existe plusieurs solutions pour alléger son impôt sur le revenu. En premier lieu, il faut bien entendu tenir compte des dépenses vous donnant droit à un avantage fiscal (garde d'enfant, employé de maison…). Pensez aussi à explorer les multiples niches fiscales qui vont pouvoir vous permettre de payer moins d'impôts. Voici une liste de conseils a suivre :

 

Réduire son revenu imposable

Qu'ils soient non-salariés ou salariés, les contribuables peuvent, dans certaines circonstances, réduire leur revenu imposable. 

Vous avez versé une pension alimentaire à vos enfants majeurs

La plupart des contribuables ayant des enfants majeurs préfèrent continuer à les compter comme personnes à charges pour conserver leur nombre de parts de quotient familial. Ce n'est pas toujours la meilleure solution sur le plan fiscal. Parfois, le versement d'une pension alimentaire à un enfant majeur est plus avantageux. A chacun de faire une petite simulation en utilisant le Barème de l'impôt 2014, le simulateur du service des impôts ou les outils de calcul sur le web 

Vous avez versé une pension alimentaire à un parent

On peut aussi verser une pension à un ascendant dans le besoin. Elle est déductible, sans plafond, dans la mesure où elle est proportionnelle aux besoins de celui qui la reçoit et aux ressources de celui qui la verse. En pratique, le fisc refuse souvent la déduction quand les ressources des ascendants sont supérieures auSmic. 

Passer aux frais réels

La plupart des salariés utilisent l'abattement forfaitaire de 10% pour frais. Là encore, dans certaines circonstances, il peut être plus avantageux de déduire ses frais réels : frais de déplacement domicile-travail,frais de repas, voire frais de documentation, de logement, etc. 

Vous avez alimenté un plan d'épargne retraite

Les versements effectués sur un plan d'épargne retraite populaire sont déductibles du revenu imposable. Dans la limite d'un certain plafond. Mais ce plafond est relativement élevé puisqu'il est égal à 10% des revenus professionnels, eux-même pris dans les limite de huit fois le plafond annuel de la sécurité sociale. 

 

Les réductions d'impôts

N'oubliez pas non plus de profiter des différents dispositifs de réductions d'impôts dont vous pouvez bénéficier. 

Acheter pour louer.

Sous réserve de conditions liées à l’acquisition, aux performances énergétiques, aux ressources du locataire et au montant du loyer demandé, il est possible de bénéficier d’une réduction d’impôt pour l’achat d’un logement neuf ou en l’état futur d’achèvement notamment, destiné à la location (dispositif dit Duflot). Celle-ci est de 18% du montant de l’investissement, dans la limite d’un plafond de 5500€ par m2 de surface habitable, et de 300 000€ par an. Elle se répartit sur 9 ans, soit 6000€ par an maximum.

S’orienter vers la résidence meublée.

Le logement doit être neuf ou en l’état futur d’achèvement et situé dans un établissement médico-social pour personnes âgées ou adultes handicapés ou dans une résidence avec services pour étudiant notamment. Différentes obligations (durée de location, type de bail…) conditionnent, en plus, l’octroi de cette réduction d’impôt d’ici à fin 2016. Celle-ci est de 11% du prix de revient du logement, dans la limite de 300000€. Elle se répartit sur 9 ans, soit 3666€ par an maximum.

Viser les économies d’énergie.

L’acquisition et l’installation d’équipements en faveur du développement durable dans la résidence principale, s’accompagne d’un crédit d’impôt. Son montant est variable selon les équipements : au minimum 10% des dépenses (certaines font toutefois l’objet de sous-plafonds spécifiques), dans la limite de 8000€ (personne seule) ou de 16000€ (couple soumis à imposition commune) + 400€ par personne à charge. Ce plafond englobe les dépenses réalisées d’ici fin 2015. Les équipements doivent répondre à des normes très précises (voir lien ci-dessous).

Acquérir des bois et forêts

L’achat de terrains boisés ou à boiser, la réalisation de travaux forestiers ou la souscription de parts de sociétés d’épargne forestière donnent lieu à une réduction d’impôt au taux de 18% d’ici à la fin de l’année. La base de calcul de cet avantage fiscal est toutefois plafonnée dans certains cas (à 60% du prix des parts par exemple). Il faut par ailleurs respecter diverses conditions de durée de détention et de gestion durable. Attention : sauf pour l’épargne retraite, tous ces avantages fiscaux sont soumis au plafonnement global des niches fiscales, actuellement fixé à 10 000 € par an.

lisez aussi :

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

IMPORTANT! Pour laisser un message , il faut résoudre le petit calcul ( Désolé mais c est pour vérifier si vous êtes un humain...)

quel est le resultat de 12 + 3 ?
Please leave these two fields as-is:

.