taekwondo : origine et règles de ce sport de combat – technique

categories Categorie: Non classé

 

Le taekwondo, qui fait partie des sports olympiques depuis 2000, est un art martial traditionnel originaire de Corée. Bien qu’il existe différentes formes coréennes d'arts martiaux, ce sport aux techniques de pied spectaculaires est l’art martial coréen par excellence.

Le taekwondo est un art martial coréen, dont le nom peut se traduire par "la voie du pied et du poing" (de tae "frapper du pied" et kwon "frapper du poing").

En effet, dans cette discipline, les mains et les pieds sont utilisés pour combattre, même si ce sport est surtout célèbre pour ses techniques de pied spectaculaires.

Les pratiquants de cet art martial sont appelés "taekwondoïstes" ou "taekwon-doin".

 

Origines de cet art martial

Les origines du taekwondo, qui ne sont pas bien connues, sont vraisemblablement très anciennes.

Cet art martial est probablement le résultat de la combinaison de différents arts martiaux asiatiques (boxe chinoise, karaté japonais…) avec des techniques traditionnelles coréennes de kickboxing.

 

Histoire de ce sport

Le taekwondo, qui puise ses origines dans une longue tradition, est officiellement né le 11 avril 1955, après un long travail d'unification des différentes écoles d'arts martiaux coréennes. 

Il fallut néanmoins attendre 1973 pour que le gouvernement coréen reconnaisse la Fédération mondiale de Taekwondo (WTF) et pour que soient organisés les premiers championnats du monde.

Par ailleurs, cet art martial a fait partie des programmes olympiques de 1988 et de 1992 en tant que sport de démonstration. Il est devenu un sport officiel olympique pour les Jeux de Sydney en 2000.

Au cours de ces Jeux, 103 athlètes (55 hommes et 48 femmes) originaires de 51 pays ont pris part aux compétitions de Taekwondo.

 

Règles du taekwondo

Lors des compétitions, le port de protections est obligatoire. L’équipement de taekwondo se compose donc d’un pantalon et d’une veste de couleur blanche appelés Dobok, d’une ceinture de couleur, mais aussi d’un casque, d’un plastron qui protège la partie supérieure du corps, de coudières et de protège-tibias.

Tous les coups doivent être portés debout et au-dessus de la ceinture. Les coups de pieds sont autorisés au niveau du plastron à la tête.

Un coup de pied porté à la tête rapporte 2 points (est valide tout coup de pied touchant une zone autorisée s'il n'est pas précédé ni suivi d'une faute). 

Un coup de pied ou de poing porté dans le plastron rapporte 1 point. 

Si le coup provoque un standing down (c’est-à-dire si l’adversaire est incapable de poursuivre le combat immédiatement et que l’arbitre décompte jusqu'à 8), le combattant reçoit un point supplémentaire.

Les fautes les plus courantes consistent à pousser l’adversaire, le retenir, tomber volontairement, fuir le combat, refuser le combat, frapper sous la ceinture, parler ou sortir de l'aire de combat. Toutes ces fautes entraînent le retrait d'un demi point (avertissement). Il existe aussi des sanctions qui font perdre un point.

L'aire de combat est un carré de 10m×10m où se trouvent uniquement les deux compétiteurs et l'arbitre central. Ce dernier est chargé de gérer le temps des rounds, les fautes, les sanctions et de prévenir le médecin lors d'un knockout ou d'une blessure.
Par ailleurs, il y a quatre juges (un à chaque angle de l'aire) pour valider les points. Pour marquer un point, il faut qu'au moins trois des quatre juges le valident dans un intervalle de deux secondes. 

Pour gagner, il faut être le premier à marquer 12 points ou à comptabiliser 7 points d'écart avec son adversaire. 

Un compétiteur perd automatiquement le combat s'il arrive à un total de -4 points (huit avertissements ou quatre sanctions). 
Si aucun combattant n'est déclaré vainqueur avant l'issue du troisième round, celui ayant le plus de points au total gagne le combat. 

En cas d'égalité, un quatrième round départage les combattants suivant la règle du point en or : le premier des combattants à marquer un point gagne, le premier à perdre un point perd le combat. 

 

Les épreuves aux J.O.

Aux Jeux olympiques, les compétitions de taekwondo se déroulent selon un système d’élimination directe, avec repêchage pour la médaille de bronze dans chaque catégorie de poids. 

Les épreuves masculines et féminines comportent seulement 4 niveaux (contre 8 en championnats du monde) ce qui rend la compétition olympique plus acharnée. 

Ces niveaux correspondent aux catégories de poids suivantes :

- Hommes : moins de 58 kg ; moins de 68 kg ; moins de 80 kg ; plus de 80 kg
- Femmes : moins de 49 kg ; moins de 57 kg ; moins de 67 kg ; plus de 67 kg.

lisez aussi :

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

IMPORTANT! Pour laisser un message , il faut résoudre le petit calcul ( Désolé mais c est pour vérifier si vous êtes un humain...)

quel est le resultat de 14 + 15 ?
Please leave these two fields as-is:

.