La chicorée et ses bienfaits pour la santé

categories Categorie: Non classé

 

Connue surtout comme substitut du café, la chicorée possède des vertus thérapeutiques largement méconnues. Elle stimule l’appétit mais elle comble aussi les carences en fer, abaisse le taux de lipides sanguins et possède des propriétés hépato-protectrices. Surtout, elle équilibre la flore intestinale grâce à ses effets prébiotiques.

Baptisé chicorée sauvage, cheveux de paysan, barbe de capucin, herbe à café, laideron, yeux de chat, le Cichorium intybus (famille des composées ou astéracées) est une plante vivace qui a colonisé la majorité des climats tempérés de la planète, s'installant volontiers en bordure des chemins et dans les champs en friche.

Ses vertus thérapeutiques sont concentrées dans les parties aériennes récoltées avant l'ouverture des fleurs, dans les racines et parfois, dans les graines récoltées à l'automne. On la retrouve dans diverses préparations traditionnelles : toniques amers, vins fébrifuges et sirops vermifuges. On l'a souvent utilisée pour des cures printanières de nettoyage de l'organisme. Et c’est depuis le XVIIème siècle que la racine grillée et moulue est utilisée comme substitut du café ou mélangée à celui-ci pour contrer son effet excitant.

 

Équilibre la flore intestinale

Riche en fibres et en minéraux, la chicorée favorise le transit et contribue à l’équilibre de la flore intestinale. C’est pour cette raison, notamment, que les gens du Nord la mêlent au café matinal. Consommée en boisson, elle contient du phosphore, du magnésium, du potassium et beaucoup de fer. C’est pourquoi elle est recommandée pour combler la carence en ce minéral durant la grossesse. Considérée comme une plante tonique et fortifiante, elle permet d’améliorer la santé générale de l’organisme. Grâce à sa concentration en principes amers, elle favorise la digestion et stimule l’appétit.

Soulage les malaises digestifs

Une équipe de chercheurs belges a récemment constaté que l’inuline (fructo-oligosaccharides) extraite de la racine de chicorée possédait des effets prébiotiques. En clair, cela signifie que la chicorée, consommée à raison de 8 g par jour, fournit un milieu favorable au développement de bactéries bénéfiques pour le système digestif humain. L’activité des fructo-oligosaccharides de la chicorée peut par conséquent s'avérer très utile pour le traitement ou la prévention de certains problèmes digestifs. Pour obtenir l’effet allégué, la consommation minimale doit être de 9 g par jour.

 

Abaisse le cholestérol et protège le foie

Outre sa capacité à augmenter la présence de bifidobactéries dans l'intestin (effet prébiotique), stimuler l'appétit et soulager les troubles gastriques fonctionnels, la chicorée est parée de nombreuses autres vertus. Elle abaisse le taux de lipides sanguins, aide à la prévention de l’ostéoporose et possède une activité anti-hépatotoxique qui permet de lutter contre l’insuffisance hépatique et la jaunisse. Elle a également une action bénéfique sur le fièvre et la nervosité. Et il semblerait que ce végétal n’ait pas encore livré tous ses secrets. Tout récemment, des chercheurs coréens ont mené une série d'essais in vitro indiquant que la chicorée inhiberait la croissance de cellules humaines de leucémie et l'oxydation du cholestérol LDL.

lisez aussi :

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

IMPORTANT! Pour laisser un message , il faut résoudre le petit calcul ( Désolé mais c est pour vérifier si vous êtes un humain...)

quel est le resultat de 10 + 3 ?
Please leave these two fields as-is:

.