Les vers intestinaux : symptômes de traitements des parasites intestinaux

categories Categorie: Non classé

 

Les vers intestinaux sont des organismes parasites, qui vivent donc aux dépens des autres organismes. Contrairement aux idées reçues, les vers intestinaux ne constituent pas l'exclusivité des populations des pays en voie de développement ou ceux tropicaux. Ils agissent chez toutes les personnes dont l'hygiène est douteuse, que celles-ci soient issues des pays industrialisés ou de ceux en développement.

Il existe différents types de vers, dont l'oxyure, le ténia, l'ascaris, la douve du foie et la lambliase, entre autres. L'oxyure est le genre de ver le plus répandu chez les enfants.

 

Symptômes révélateurs

Signes généraux : irritabilité, pleurs (plus vers fin de journée) 

Aggravation lors des phases lunaires. 
Angoisses, anxiété, crainte de la solitude. Fatigue importante
Prurit généralisé ou localisé (œil, oreille, nez, périné)
Baisse de rendement intellectuel, inattention scolaire.
Insomnies, réveils fréquents, cauchemars, peurs nocturnes…

Système nerveux : céphalées, tics nerveux, convulsions, engourdissements passagers (mains, pieds, œil), paralysies localisées.

Système digestif : bouche + lèvres sèches, soif, mauvaise haleine, nausées, gonflement abdominal, constipation, diarrhée, alternance constipation/diarrhée, hémorroïdes

Signes cutanés : aspect pale ou terreux du visage, prurit anal et articulaire, furonculose, dermatoses, taches jaunes sur la peau.

Signes respiratoires : rhinites, sinusites, rhinopharyngites, bronchites, pharyngites, tics laryngés, toux nocturne.

Signes sensoriels : cernes sous oculaires, prurit oculaire, prurit auriculaire, otites+++, acouphènes, vertiges, prurit nasal.

Signes génitaux urinaires : énurésie, vaginite, cystalgies, prurit vulvaire ou du pénis.

Divers : palpitations cardiaques, algies articulaires.

 

Traitement 

L'on peut utiliser les vermifuges qui sont généralement en vente libre auprès des pharmacies. Les suspensions buvables sont nettement plus conseillées pour les enfants. Trois à quatre semaines après le traitement, il convient de refaire une cure dans le cas où des oeufs de ces vers n'auraient pas encore été éliminés.

En ce qui concerne le traitement naturel, plusieurs formules sont proposées, dont l'utilisation du noix de coco, de l'ail, de la carotte, des citrouilles ou du grenade.

La formule au noix de coco est parait-il la plus efficace. Pour expulser tous les types de vers intestinaux dans l'organisme, l'on doit ingérer une cuillerée à soupe de noix de coco au petit-déjeuner, puis au bout de trois heures, prendre 30 à 60 ml d'huile de ricin avec 250 à 275 ml de lait tiède.

L'on peut répéter le traitement jusqu'à la guérison complète.

Pour le cas du traitement à l'ail, l'on peut manger l'ail frais avec son huile.

La méthode de la carotte consiste quant à elle à manger une petite tasse de jus de carotte chaque matin, sans ajouter aucun autre ingrédient. Elle favorise une guérison rapide.

Ainsi, le traitement des vers intestinaux s'avère facile dans la mesure où la majorité des médicaments servant à les éliminer est déjà disponible, sans besoin d'ordonnance. En marge, d'innombrables remèdes naturels et anciens sont également très efficaces.

La meilleure des précautions à prendre vis-à-vis des vers intestinaux reste une bonne hygiène du corps et surtout des mains.amination par le taenia du poisson se fait par la prise orale de médicament anti-helmintique.

lisez aussi :

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

IMPORTANT! Pour laisser un message , il faut résoudre le petit calcul ( Désolé mais c est pour vérifier si vous êtes un humain...)

quel est le resultat de 15 + 5 ?
Please leave these two fields as-is:

.