Le métro parisien : histoire, les chiffres, Architecture et décoration

categories Categorie: Non classé

 

Avec plus de 200km de lignes, près de 300 stations et 4,5 millions d’usagers par jour, le métro parisien est le plus dense du monde. Avec ses rues, ses boutiques et ses 44 000 employés, il constitue une véritable ville sous la ville. Par son architecture et son rayonnement culturel, il est devenu emblématique de la ville de Paris.

Le réseau et la fréquentation du métro en chiffres

Le métro parisien comporte 16 lignes, essentiellement souterraines, avec 196km souterrains sur 211km de voies au total. Il dessert 297 stations, dont 62 offrent une correspondance avec une autre ligne.

Il se classe en septième position pour la longueur de ses lignes derrière Londres (421 km), New York, Séoul, Tokyo, Moscou, Madrid, mais en Première position si on prend en compte les lignes de RER. Il est en troisième position pour le nombre de stations, derrière New York (468 stations) et Séoul.

Le métro parisien se classe en quatrième position derrière Moscou (2,5 millards), Tokyo et Mexico, pour le nombre de passagers transportés (1,365 milliards pour l’année 2005).

La fréquentation du métro de Paris a connu une croissance de 30% ces dix dernières années.

 

Histoire du métro parisien

La Première ligne du métro parisien a été inaugurée lors de l’Exposition universelle de 1900.

Les Travaux avaient été lancés le 4 octobre 1898 dans le cadre d’une convention passée entre la Ville de Paris et la Compagnie du chemin de fer Métropolitain de Paris (CMP).

En 1929, le prolongement du métro en proche banlieue est décrété sur 15 axes pour permettre le transport d’une population, désormais presque aussi nombreuse en banlieue qu’à Paris intra muros.

Les choix effectués à sa conception (faibles distances entre les stations, capacité réduite des rames) limitent aujourd’hui les possibilités d’extension du réseau. Le relais devrait être assuré par le réseau de Tramway en cours d’agrandissement ou par une densification du réseau RER.

Le métro de Paris a cependant inauguré le 15 octobre 1998 une nouvelle ligne entièrement automatisée, la ligne 14, initialement entre Madeleine et la bibliothèque François Mitterrand, puis prolongée jusqu’à la gare Saint-Lazare. Par sa modernité, cette ligne sert de vitrine à la RATP et à l’entreprise Alstom.

Importance culturelle du métro parisien

Depuis son inauguration, ce moyen de transport occupe une telle place dans la vie parisienne qu’il est rare que les livres, films ou chansons ayant Paris pour cadre n’évoquent pas le métro parisien.

Le fabuleux destin d'Amélie Poulain a ainsi été en partie tourné dans la station Abbesses.

Parmi les chansons ayant pour thème le métro, citons Le poinçonneur des Lilas de Serge Gainsbourg.

 

Architecture et décoration

Devenu un des symboles de Paris, le métro parisien se caractérise par un style architectural unifié, résultant de choix esthétiques définis en 1900 et influencés par l’Art nouveau. Les réalisations modernes et les dernières rénovations effectuées se sont efforcées d’en respecter l’esprit.

Les parois et la voûte des stations sont recouvertes de petits carreaux de faïence blanche. Le nom de la station est inscrit en blanc sur une tôle émaillée de bleu, sauf sur la ligne Nord Sud caractérisée par des carreaux blancs sur fond de carreaux bleus.

Dès l’origine, les Murs des stations ont été utilisés comme support publicitaire et les affiches étaient encadrées de carreaux colorés surmontés du sigle de l’exploitant.

Les entrées de stations de type Art Nouveau sont emblématiques de la ville de Paris. C’est l’architecte Hector Guimard qui conçut ces différents types d’entrée : certains avec un auvent et une marquise (station Abbesses), d’autres dont l’auvent est en forme de V inversé (stations Porte Dauphine et Châtelet) ; le modèle courant comporte une enseigne avec l’inscription « métropolitain » portée par deux longues tiges terminées par un globe orangé. Il subsiste aujourd’hui 86 entrées Guimard.

 

Quelques stations originales

Certaines stations du métro parisien présentent une décoration particulièrement soignée et originale. Entre autres, la station du Louvre-Rivoli (ligne 1) contient des copies d’œuvres du musée du Louvre qu’elle dessert ; la station Cluny – La Sorbonne (ligne 10) affiche sur ses voûtes la signature de célébrités du Quartier Latin, tandis que dans la station Concorde (ligne 12) les carreaux contenant chacun une lettre reconstituent le texte des Droits de l’Homme.

La ligne 14, inaugurée dans les années 1990, fait exception par le recours massif au béton architectonique.

lisez aussi :

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

IMPORTANT! Pour laisser un message , il faut résoudre le petit calcul ( Désolé mais c est pour vérifier si vous êtes un humain...)

quel est le resultat de 7 + 4 ?
Please leave these two fields as-is:

.