Comment lutter contre la Chute des cheveux – traitement

categories Categorie: Non classé

 

S’il est normal de perdre entre 50 et 100 cheveux par jour, et même un peu plus durant les changements de saison, une chute de cheveux plus importante nécessite le diagnostic d’un dermatologue. Ce phénomène, appelé alopécie, peut en effet avoir des causes diverses qui appellent des traitements ciblés.

 

La chute normale

Sur les 100.000 cheveux qu'une personne possède en moyenne, il est normal d’en perdre entre 50 et 100 par jour, suite à l'atrophie et à la mort du bulbe du cheveu.

Le cycle capillaire normal, par lequel l'ensemble de notre chevelure se renouvelle, dure entre 2 et 6 ans (2 à 4 ans chez l'homme et 4 à 6 ans chez la femme).

Une chute de cheveux est considérée comme "anormale" lorsqu'on perd plus de 100 cheveux par jour sur une assez longue période (plus de 6 semaines).

 

Cerner l’origine du problème

De nombreux facteurs peuvent être à l’origine d’une accélération de la chute de cheveux. 

Les facteurs génétiques sont la cause de 95% des alopécies chez l'homme. Ce phénomène s’appelle alopécie androgénétique. 

D’autres facteurs peuvent aussi faire tomber les cheveux, notamment les carences alimentaires, le stress, certaines infections et troubles endocriniens, ainsi que certains traitements médicaux.

 

L'alopécie androgénétique

Cette forme d’alopécie héréditaire, qui se manifeste par une diminution du volume des cheveux ou une calvitie, concerne 70% des hommes.

Dans ce cas, la chute des cheveux est due à un excès d’hormones mâles, en particulier la DHT (Di-hydro-testostérone), chez les personnes génétiquement prédisposées.

Ce phénomène progressif se manifeste généralement entre 40 et 50 ans mais peut aussi toucher des hommes plus jeunes (à partir de 18 ans).

 

Quels traitements ?

Certains médicaments, qui agissent sur les follicules pileux, permettent de ralentir la chute des cheveux, voire de provoquer une certaine repousse des cheveux dans les zones dégarnies.

On emploie deux types de médicaments : des vasodilatateurs qui favorisent l'alimentation des follicules pileux et des inhibiteurs de la DHT.

La chirurgie capillaire, et plus précisément les techniques d'autogreffes, s’adressent à ceux qui souffrent de leur calvicie.

Il s’agit d’une transplantation de cheveux avec leurs bulbes de l'arrière du crâne vers la bande frontale et le sommet du crâne.

Pour pouvoir y recourir, la chute doit être stabilisée. C’est pourquoi cette opération n'est pas recommandée chez les personnes de moins de 30 ans. 

 

A chaque problème sa solution

Les autres causes pouvant favoriser la chute de cheveux doivent être traitées au cas par cas.

Ainsi, la perte de cheveux due à des carences en fer, cuivre, zinc, silicium et vitamines B affecterait 20% des personnes pratiquant un régime alimentaire.

Dans ce cas précis, des compléments alimentaires de fer, zinc, souffre et vitamines B peuvent remédier à la situation.

Les produits "antichute" comme les lotions et shampooings enrichis en vitamines et oligo-éléments peuvent améliorer le tonus et la vigueur des cheveux. 

Ils ont une certaine efficacité en cas de carences, de chutes saisonnières ou d'alopécie débutante mais ne traitent pas l'alopécie androgénétique à long terme.

Plus généralement, un cuir chevelu sain est capital pour la santé des cheveux.

Les shampooings trop agressifs, les teintures fréquentes et les séchages trop chauds sont donc à proscrire.

En revanche, il est recommandé de masser le cuir chevelu pour activer la circulation sanguine et de traiter l’excès de sébum (cheveux gras) qui asphyxie le cuir chevelu et accélère la chute.

lisez aussi :

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

IMPORTANT! Pour laisser un message , il faut résoudre le petit calcul ( Désolé mais c est pour vérifier si vous êtes un humain...)

quel est le resultat de 11 + 6 ?
Please leave these two fields as-is:

.